Mois: septembre 2013

Le retour du Général Salimou

Image

Les partisans du Général Salimou se préparent à aller l’accueillir à l’aéroport de Hahaya aujourd’hui.

Après un exil en France, essentiellement pour des contrôles médicaux, le Général aurait-il obtenu un accord avec le gouvernement ?

Dans un entretien récent, il annonçait que si le gouvernement ne lui redonnait pas toutes les prérogatives qu’il avait avant sa dégradation par le président Sambi, suite aux accusations d’assassinat dont la justice l’a lavé, il allait entrer en politique.

Après son retour à Moroni, il pourrait donc soit retourner à Kandani. Mais c’est une hypothèse très improbable dans la mesure où il est le militaire le plus gradé de l’armée et que cela pourrait créer des problèmes de hiérarchie dans le commandement. De plus, il faut se rappeler que lorsque les militaires aux ordres du président Sambi le pourchassaient, une partie des officiers lui a fermé les portes du camp de Kandani.

Le Général pourrait aussi se lancer en politique. Son enfermement pendant deux ans par les hommes du président Sambi et sa dégradation jugé comme injustifiée lui valent une certaine aura dans les milieux populaires et auprès de certains cadres et intellectuels et par conséquent de certains hommes politiques. Cela d’autant qu’il est d’une région (le Hambuu) où les appétits politiques sont grands puisque plusieurs leaders s’y disputeront prochainement les suffrages des électeurs : le président de l’Assemblée Bourhane, l’ancien gouverneur de Ngazidja, Abdouloihabi et l’ancien président de la République, Azali. Pour ne citer que ceux-là.

Enfin, le Général a peut-être déjà obtenu l’accord du gouvernement pour partir prendre le commandement de la brigade est-africaine de la Force Africaine en Attente (FAA) que les Comores devraient diriger à partir de 2014. En effet, parmi tous les noms cités comme possibles candidats (Mohamed Said Abdallah Mchangama, Houmed Msaidié, Mohamed Dossar), il n’y a que lui qui semble intéressé. Il n’y a que lui aussi qui a la carrière nécessaire… Le Général Salimou et l’enquête (viciée dès le départ) sur l’assassinat du colonel Combo sont un des nombreux fardeaux que l’ex-Président Sambi a laissé sur le dos de son « relais qui rassure » et il est certain que le Président Ikililou éloignerait ainsi un problème grave pour quelques années.

Encore faut-il que les partisans du Général ne réussissent à lui faire croire qu’il peut gagner les élections présidentielles de 2016 et que pour cela il doit s’investir sur place dès maintenant.