Ibrahim Mze : La fidélité à ses convictions est quelque chose de fondamental pour moi

Ibrahim Mze : La fidélité à ses convictions est quelque chose de fondamental pour moi

Ibrahim Mze candidat du Front de Gauche dans le 8e secteur de Marseille

Ibrahim Mze candidat du Front de Gauche dans le 8e secteur de Marseille

Mlimengu. Ibrahim Mze, vous êtes candidat du FG dans le 8e secteur de Marseille, qu’est-ce qui vous motive dans ces élections ?

Ibrahim Mze. La politique menée à Marseille depuis dix neuf ans n’a fait qu’accentuer les inégalités sociales, économiques et territoriales. Et bien entendu, cela a profondément précarisé bon nombre de Marseillais dont ceux qui vivent dans certains quartiers. Alors, pour un réel changement, il faut qu’on s’engage, qu’on soit acteur et non spectateur. Agir et non subir, voilà ce qui me motive.

Mlimengu. Comment avez-vous été désigné ?

Ibrahim Mze. Je suis Secrétaire de la section 15e Nord du Parti Communiste,  Parti dans lequel j’ai toujours milité. Alors, j’ai été désigné par ma section pour être  candidat sur la liste du Front de Gauche, co-listier de notre tête de liste Jean-Marc Coppola. Et je suis en 3e position.

Mlimengu. Depuis quand militez-vous dans le Front de Gauche/PCF ? Pourquoi avoir adhéré dans ce parti ?

Ibrahim Mze. J’ai d’abord milité au Mouvement des Jeunes Communiste depuis 1990. Ensuite, après l’assassinat de notre petit frère Ibrahim Ali par des colleurs d’affiches du Front National en 1995, j’ai rejoint le Parti communiste parce que j’ai été frappé par la forte implication et la mobilisation sans faille de ces hommes et ces femmes appartenant à ce Parti. La lutte contre le racisme et les inégalités a été un moteur essentiel pour mon engagement au sein du PCF.

Mlimengu. On ne vous a pas vu sur la scène des Docks lors de la Grande Messe de certains candidats d’origine comorienne. Pourquoi ?

Ibrahim Mze. Sur cette question, je n’ai pas de leçons à donner parce que chacun agit selon sa conscience, sa perception de l’engagement politique. Je sais seulement que dans les Partis politiques dont nous sommes issus, chacun doit être évalué sur ses compétences, son engagement, son implication. En aucun moment, l’origine sociale ou ethnique ne doit être un faire-valoir pour accéder à une liste, sinon c’est se faire injure soi-même et mettre en gage auprès des politiques la communauté dont on est issu, comme on mettrait un bijou de famille au Crédit Municipal. Voilà comment je conçois l’engagement en politique.

Mlimengu. Que pensez-vous des candidats sans parti qui se baladent entre la gauche et la droite selon leurs intérêts ? ou ceux qui changent de parti parce qu’ils n’ont pas eu des satisfactions personnelles ?

Ibrahim Mze. La fidélité à ses convictions est quelque chose de fondamental pour moi. On ne doit pas se renier. Mais, encore une fois, chacun doit interroger sa conscience.

Mlimengu. Que pensez-vous pouvoir apporter à votre ville Marseille et au 15e et 16e arrondissement ?

Ibrahim Mze. Comme je vous disais, les inégalités se sont creusées. Prenez l’exemple du logement. Nous savons que le logement est un facteur essentiel pour une meilleure intégration sociale, pour préparer l’avenir de ses enfants, or, à Marseille, comme l’emploi d’ailleurs, c’est une véritable catastrophe. La ville a un parc de 60.000 logements sociaux et 30.000 demandes non satisfaites. Devant cette situation grave et urgente, au Front de Gauche, nous disons qu’il faut impérativement repartir la construction des logements locatifs sociaux de façon équitable. Nous pouvons ainsi atteindre un objectif de 25%  dans chaque arrondissement. Nos quartiers souffrent d’autres problèmes notamment celui du transport. Il y a un manque de moyens de transport digne de la deuxième ville de France, pas de Métro ni Tramway pour desservir ces arrondissements. Nous voulons que Marseille change, que cette ville soit à gauche et ce sont les élus du Front de Gauche au Conseil municipal qui pourront influer fortement pour avoir une réelle politique de gauche. Et nous nous battrons bec et ongles contre toutes les inégalités pour apporter des réponses justes aux Marseillais.

Propos recueillis par Mahmoud Ibrahime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s