La CRC d’Azali continue dans les mensonges et le dénigrement

 La CRC d’Azali continue dans les mensonges et le dénigrement

Aniami Mchangama

Aniami Mchangama

Dans une lettre destinée à être publiée dans le journal Albilad, une missive que même le Secrétaire Général Karihila, sous le pseudo de Abou Saoud, n’a pas osé assumer la paternité publiquement, renvoyant la charge à leur « comité de soutien » en France, la CRC abaisse la politique au niveau des rumeurs de caniveau.

C’est un vent de panique, une peur bleue qui secoue les hommes de la CRC après l’impressionnante mobilisation et le succès populaire du lancement du parti RADHI, lors de l’Assemblée Générale constitutive, le 24 mai dernier au foyer des femmes de Moroni.

À se demander si la CRC mesure les enjeux actuels pour notre pays. Les Azalistes préfèrent occuper le terrain coté cour… de récréation. Calomnies, injures et désinformations deviennent leur projet de société. Et bien sûr, leur cible n’est autre que le SG du parti RADHI : Houmed Msaïdié.

« Il était une fois un menteur » écrivent-ils. Ils n’ont pas encore conscience de la gravité de la situation dans laquelle se trouve notre pays, et préfère s’amuser. Oui, nous comprenons que chacun à ses fantasmes, mais pitié ! l’heure n’est pas aux enfantillages.

Ils reprochent au SG de RADHI d’avoir affirmé « que Moussa Toybou est désormais un des leurs et son parti la SNDD a fusionné avec d’autres formations politiques pour constituer le RADHI ». Les dirigeants de la CRC ont-ils perdu la vue ? ne lisent-ils pas les médias ? Le parti SNDD était représenté dans l’AG constitutive du parti RADHI par son secrétaire Général, Abidhar Abdallah, qui a été élu président du parti RADHI. Houmed Msaidié n’a donc rien affirmé, tous ceux qui étaient présents à cette AG ont pu voir Abidhar Abdallah. Mais ce n’est pas tout, quelques semaines auparavant, tous ceux qui lisent les médias, et qui ne se contentent pas des ragots des amis de Karihila dans Albilad, ont appris que les dirigeants du RADHI ont fait aboutir les négociations avec Moussa Toybou et le parti SNDD.

 

Pour information, les négociations entre Houmed Msaidié et Moussa Toybou ont débuté il y a quelques mois à Ngazidja et se sont poursuivies à Mutsamudu où Houmed Msaidié, Kamar Ezamane, Abidhar Abdallah et Moussa Toybou se sont retrouvés le 25 avril 2014.

Le 26 avril, une Assemblée Générale du parti SNDD s’est tenue dans la salle de conférence de l’hôtel Al-Amal où une cinquantaine de responsables du parti SNDD se sont prononcés pour la fusion avec le parti RADHI. Moussa Toybou a approuvé cette décision et pendant une conférence de presse le 28 avril à Anjouan, Houmed Msaidié et Kamar Ezamane ont annoncé la fusion des mouvements. La suite vous la connaissez puisque Abidhar Abdallah, non seulement a assisté à l’AG constitutive de RADHI, mais, il en est même devenu le président.

 

Mais puisqu’il faut rétablir la vérité et dénoncer la manipulation des dirigeants de la CRC, nous tenons, là aussi, à rappeler quelques autres faits : « kweli ze hidja ndrabo wudjitenga ».

Tous ceux qui ont participé à l’AG constitutive de RADHI savent que Houmed Msaidié n’a jamais évoqué des ralliements individuels et surtout pas celui de Maoulana Charif.

S’agissant du député Chabouane, c’est lui-même qui est allé voir Msaidié, chez lui, pour lui annoncer son ralliement à l’initiative RADHI. Si maintenant, il veut faire du rétropédalage c’est son droit et ça ne regarde que lui.

Quant à Fakri Mradabi, si les hommes de la CRC avaient pris la peine de se renseigner, ils auraient appris qu’il était en voyage hors du pays, cela leur aurait évité de faire des supputations et de se ridiculiser. Mais, celui-ci était bien représenté dans cette AG, et son représentant a bien confirmé qu’il faisait partie du RADHI.

Mais, pour parler politique, la CRC n’a-t-elle pour unique programme que le devenir de « ses ex » ? Dans la vie réelle, après un divorce, chaque partie se reconstruit pour le bien des foyers.

Nous autres, nous vous donnons rendez-vous aux carrefours des idées.

 

Aniami Mchangama

3 commentaires

  1. Madame Mchangama je pense que vous etes dans la politique vous avez une experience dans ce domaine alors pourquoi aujourdhui vous defendez des gens comme msaidié et kamarzame des gens qui n’ont pas meme pas des objectifs pour le pays mais juste ils creeent RADHI par ce que la justice a donné raison à karihila en plus je vous informe madame mchangama radhi c’est un part politique qui n’ira pas loin. faire vivre un parti politique le plus longtemps possible necessite beaucoup des conditions dont les leader de radhi ils l’ont pas
    merci

  2. Ali Idjihadi Hassani: Moi, je suis vraiment désolé voire même navré de lire votre message monsieur Farouk. Je vais te dire une chose et essaye de comprendre. Le choix est individuel et la vision n’est pas identique. Laisse madame Mchangama tranquille de son choix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s