Toybou

A Anjouan, Houmed Msaidié dénonce la volonté de sabotage des élections par les militants de Juwa

MamadAnjCe lundi, une délégation spéciale de l’UPDC s’est rendue à Anjouan. L’objectif était d’apporter un soutien à l’organisation du meeting du candidat Anissi Chamssoudine organisé dans la commune de Mrémani.

A Anjouan, cette délégation a du constater, à partir d’informations fiables, des préparatifs de sabotages contre les élections de 2016. Suite à cela, le candidat VP Houmed Msaidié a organisé ce mardi à l’aéroport de Wani, un point de presse pour dénoncer les organisateurs de ce coup. Il s’agit, selon lui, des militants du parti Juwa de l’ancien chef de l’Etat Ahmed Abdallah Mohamed Sambi.

« Nous sommes surpris par la situation politique créée par les militants de Juwa à Anjouan. Est-ce qu’ils veulent qu’on revienne aux déstabilisations qui s’étaient en cours dans notre pays il y a plus de 10 ans ? » s’est demandé Houmed Msaidié, avant d’ajouter : « notre engagement est de parvenir à organiser ces élection aux dates prévues. Alors nous ne permettrons à personne de les saboter, qui agit d’ailleurs ». Par ailleurs, le Ministre de l’Intérieur en congé a particulièrement indexé l’ancien gouverneur de l’Ile Moussa Toybou et l’ancien député Abdou Salami. Il a dit regretter que des dits responsables, comme eux, se laissent entrainer dans des actions de sabotage des élections.

Houmed Msaidié a mis en garde ceux qui veulent saboter les élections en leur rappelant que rien ni personne n’a une chance de pouvoir saboter le processus électoral. « Nous comprenons que ces gens là ne veulent pas qu’il y ait une élection de gouvernorat dans cette Ile, et s’il n’y a pas celui du gouvernorat, il n’y aura pas non plus celle de la présidentielle. Et là, nous nous engageons à prendre toutes les mesures nécessaires contre toute personne qui tentera de détruire notre pays pour des petites raisons personnelles. Si on a peur d’être vaincu, mieux vaut se retirer car il n’est pas encore tard, la commission est prête a rembourser les 3 millions, au lieu de chercher à déstabiliser notre nation » a-t-il conclu.

Dhouria Abdou

Houmed Msaïdié : le mouvement prend forme

 

Houmed Msaïdié : le mouvement prend forme

Houmed Msaïdié, ancien Ministre

Houmed Msaïdié, ancien Ministre

Du vendredi 25 avril au lundi 28, les anciens Ministres Houmed Msaïdié et Kamar-Ezzamane étaient à Anjouan pour rencontrer des responsables politiques en vue de former un large mouvement national. Le succès de cette première étape est l’annonce de la concrétisation de l’accord avec l’ancien gouverneur de l’île, Moussa Toybou qui a décidé d’en faire partie.

L’ancien Secrétaire Général de la CRC, qui a été délogé à ce poste par un putsch organisé par les partisans du colonel Azali, a décidé de ne plus perdre son temps dans des procédures judiciaires et de se lancer dans une nouvelle dynamique avec ses amis.

La visite dans l’île d’Anjouan a permis aux deux anciens ministres de faire des rencontres dans des diverses régions pour ouvrir des perspectives. Ainsi, après la rencontre avec les délégués du SNND, le Secrétaire Général de ce parti, Abidhar Abdallah a organisé une réception de Msaïdié et Kamar Ezzamane dans son village natal, Vouani.

Les deux hommes ont également visité Domoni et Mirontsy pour amorcer des liens qui seront exploités dans quelques jours quand ils reviendront dans l’île.

L’Assemblée Générale du nouveau mouvement devrait se tenir à Anjouan le 24 mai. En attendant Msaidié et Kamar Ezzamane préparent un voyage à Mohéli où ils devraient également rencontrer des leaders politiques qui devraient intégrer la nouvelle formation.

Lors d’une conférence de presse le 19 avril dernier à Moroni, Houmed Msaidié confiait aux journalistes que l’objectif n’était pas d’ajouter un nouveau parti sur la scène politique comorienne mais de mettre en place un mouvement capable de faire des propositions concrètes pour faire face aux problèmes actuels des Comoriens.

Pour le moment le nouveau parti devrait se tourner complètement vers les élections législatives pour essayer de les remporter en mettant en place des alliances avec d’autres mouvements.

Avant de quitter Anjouan les deux anciens ministres ont tenu à aller se rendre compte eux-mêmes de ce qui s’est passé dans le village de Mahale.

HMAnjouan1

Rencontre avec les délégués du parti de Moussa Toybou à l’hôtel Al-Amal

HMAnj2

Rencontre avec les habitants de Vouani.

HMAnj3

Rencontre avec les habitants de Vouani

HMVouani

Rencontre avec les habitants de Vouani

 

Mahmoud Ibrahime