tremblement

Tremblement de terre à Anjouan

Pour la deuxième fois en l’espace de quelques jours, la terre a tremblé à Anjouan, mercredi 12 mars.

Cette fois, la secousse a été plus importante (4,8 sur l’échelle de Richter), elle a fait quelques dégâts matériels dans la région de Mutsamudu-Ouani, mais aucune perte n’est à déplorer.

Selon une dépêche HZK du 14 mars 2014, certains habitants de l’île ont lié les tremblements de terre actuels à une « punition divine », par conséquent dès le lendemain, des cérémonies religieuses ont été organisées pour implorer le pardon de Dieu.

Les autorités de l’île, aussi bien les militaires (COSEP) que les civiles se sont montrées très rassurantes, affirmant que toutes les mesures sont prises pour la sécurité de la population. Aucune autorité nationale n’a encore réagi.

Mlimengu